Éditorial

À l’heure des SMS et des réseaux sociaux, des crises internationales et de l’hystérie des marchés, nous avons besoin de recul sur notre époque, de prendre le temps d’observer le monde. De retrouver l’esprit positif des découvreurs, l’enthousiasme des grands voyageurs. De favoriser le « long » par rapport au « court ». C’est-à-dire la pensée, la poésie et l’imagination – de préférence au globalisé, au formaté.

Long Cours est né de ce constat et compte renouer avec un journalisme hors des sentiers battus. Pour mettre en avant des sujets rarement traités, négligés par des médias en prise avec une actualité stressante, en boucle et déformante.

Donner à voir – et à comprendre – un monde infiniment riche, sans idées préconçues, en évitant les clichés. Ouverte sur le large, avec cette vision « au long cours », la revue fait appel à des défricheurs : grands reporters non blasés, aventuriers érudits, écrivains nomades, photographes éclairés, dessinateurs philosophes… Elle leur laisse le temps d’observer, de réfléchir, d’enquêter et leur donne la place de raconter une histoire.

Long Cours publiera des reportages tout-terrain, des textes d’hier et d’aujourd’hui, des enquêtes de longue haleine, des récits de voyages originaux, des nouvelles inédites d’auteurs étrangers et des images anciennes ou nouvelles, rapportées non pas des quatre, mais des mille et un coins de la planète.

Ses deux cents pages vous raconteront, chaque saison, des pays méconnus, des sociétés en ébullition, des cités perdues où fourmillent pourtant les initiatives, sans omettre les traditions en voie de disparition ou les miracles de la nature menacée par le développement.

Invitation à l’évasion, mais aussi à la réflexion, Long Cours entraînera les lecteurs sur des routes insoupçonnées, dans la lignée du temps, au carrefour de l’aventure humaine, des sciences, de l’histoire et de l’utopie positive.

Tristan Savin rédacteur en chef de la revue Long Cours

Chroniqueur littéraire pour le magazine Lire, où il signe chaque mois « L’Esprit des lieux », Tristan Savin est également grand reporter à Géo. Auteur de guides de voyage, il a parcouru le monde pendant vingt ans et écrit plusieurs ouvrages, dont un roman d’aventures chez Hachette et des anthologies sur l’Abyssinie et Tahiti, parues au Mercure de France.

Photo: Franck Courtès

 

Acheter la revue en ligne / S’abonner