Les auteurs du numéro 5

 Olivier Roques-Rogery

Né en 1950, Olivier Roques-Rogery est diplômé d’école de commerce. Amateur de rock et de courses motos, il décide à 45 ans, alors qu’il est directeur commercial, de changer de cap et devient photographe. Il travaille, entre autres, pour Le Figaro magazine. Ses photographies illustrent son amour de la Grande-Bretagne et ont pour thème de prédilection les Britanniques et leur excentricité légendaire, un sujet qu’il étudie actuellement au travers de portraits singuliers et de reportages sur des événements extravagants.

 We are the Mods (Long Cours n°3)

Ils sont fous ces anglais (Long Cous n°5)

Leonardo Padura Fuentes

Né à Cuba en 1955, il est écrivain et scénariste. Ses romans policiers (tous traduits en France chez Métailié) mettent en scène le lieutenant Mario Conde. On lui doit, notamment, Le Palmier et l’Étoile, Adios Hemingway et Les Brumes du passé. Il a obtenu le prix Roger-Caillois en 2011. Dernier livre paru : L’homme qui aimait les chiens.

La maudite circonstance de l’eau de toutes parts

 

 

 

Jean-Baptiste de Panafieu

Biologiste de formation, il a écrit de nombreux livres de vulgarisation scientifique. Il réalise également des films documentaires et donne des conférences sur l’évolution, la préhistoire, l’écologie, l’alimentation ou les animaux. Il a notamment publié L’Essence du goût (Rouergue), Évolution (Xavier Barral), Le Bestiaire fermier (Plume de carotte) et Histoires de squelettes (Gallimard).

Les insectes sauveront-ils la planète ?

 

 

 

Antonio Fischetti

Docteur ès sciences et maître de conférences, Antonio Fischetti est journaliste scientifique depuis plus de vingt ans. Ancien rédacteur en chef adjoint des hors-séries de Sciences et Avenir, il écrit désormais pour Charlie Hebdo, Causette et le magazine de voyage A/R. Son film réalisé en Arctique, Bonjour les morses (CNRS Images), a obtenu le prix du jeune réalisateur au Festival international du film d’aventure de Dijon et le prix de la première réalisation au Festival international du film de montagne d’Autran.

L’homme qui écoute les animaux

 

 

Année 15

Année 15 pratique l’art visuel (dessins, peintures, photos, textes, vidéo) et a navigué un peu partout sur terre et sur mer. Elle a notamment exposé à Paris à la galerie Topographie de l’art, à la Biennale de Biwako au Japon, et à la galerie Here is Elsewhere, à Los Angeles. Elle publie ses poèmes au Miel de l’ours.

Un écrivain à Shangai

 

Philippe Djian

Né en 1949, Philippe Djian publie un premier recueil de nouvelles en 1981, 50 contre 1, suivi de Bleu comme l’enfer (adapté en 1985 par Yves Boisset) et Zone érogène (Éditions Bernard Barrault). Le succès viendra avec l’adaptation au cinéma de 37°2 le matin, traduit dans une vingtaine de pays. Impardonnable, prix Jean-Freustié, a été adapté en 2011 par André Téchiné. Son dernier roman, Oh ! (Gallimard), a obtenu le prix Interallié.

Un écrivain à Shangai

 

 

 Olivier Weber

Olivier Weber est écrivain-voyageur et grand reporter, Prix Albert-Londres et Prix Joseph-Kessel. Auteur de La Bataille des Anges (Albin Michel), du Barbaresque (Flammarion), du Faucon afghan et des Impunis. Cambodge : un voyage dans la banalité du mal (Robert Laffont), il a séjourné en tant que correspondant de guerre avec une quinzaine de guérillas et a longtemps voyagé sur la route de la Soie. Il publiera prochainement La Confession de Massoud (Flammarion).

Marco Polo, sur la route de la soie (Long Cours n°4)

Les mille et une vies d’Istanbul (Long Cours n°5)

 
 
 

Bruno Barbey

Bruno Barbey est né en 1941 au Maroc. Depuis le début des années 1960, il a suivi de nombreux conflits tout en poursuivant un travail sur le Maroc. Décoré de l’ordre national du Mérite en 1985, il a reçu, notamment, l’Overseas Press Club Award et le prix de photojournalisme de l’université du Missouri. Ses photographies figurent dans les collections de plusieurs musées et ont fait l’objet de nombreuses expositions et de livres à travers le monde.

Les mille et une vies d’Istanbul

 
 
 

Luca Locatelli

Luca Locatelli se définit comme un « storyteller ». Photographe et vidéaste, il vit à Milan.
Ses photos paraissent régulièrement dans la presse internationale, notamment The New York Times, The Guardian, The Sunday Times, Stern, M Le Monde, Géo, L’Espresso et Ad.

Made in China

 
 
 
 

Laurent Boscq

Laurent Boscq est critique littéraire et auteur. Sa naissance dans un train lui a donné le goût des voyages, un récit de Cendrars, celui des périples imaginaires. Depuis, il oscille entre fiction, récits et reportages. Après des étapes chez Nova Mag, Technikart et Transfuge, il s’occupe de littérature pour Rolling Stone Magazine. Il a publié un roman, Cathar 6 (Fleuve Noir, 1999), un document, Je voulais pas crever (Albin Michel, 2009) et des guides de voyage chez Gallimard.

Dans le costume de Tom Wolfe

 
 
 

Pascal Maitre

Pascal Maitre entame en 1979 une carrière de photojournaliste pour le magazine Jeune Afrique. Régulièrement exposées, ses photographies sont publiées dans la presse internationale, notamment Géo, L’Express, Paris Match, Elle, Life, National Geographic, Telegraph Magazine, Stern et Der Spiegel. Il a reçu le Fuji Award et le World Press Photo.

The african queen

 
 
 

Clément Sabourin

Clément Sabourin est journaliste à l’AFP. Originaire de La Rochelle, il a été journaliste financier à New York, envoyé spécial en Haïti puis en Louisiane, lors de la marée noire de 2010. Également passé par Washington et Chypre, il est aujourd’hui correspondant à Montréal.

Le réveil du Rif

 
 
 
 
 
 

Benjamin Petit

Benjamin Petit est né à Paris en 1984. Après des études à l’ENS Louis-Lumière, il suit une formation en photojournalisme à l’International Center of Photography de New York. Il a reçu le prix Coup de cœur du jury au concours de photoreportage Paris Match 2011 pour son sujet Wesley Thompson, ramasseur de canettes. Il collabore aussi régulièrement avec le New York Times.

Les nouveaux artisans de l’Amérique (Long Cours N°3)

 
 

Steven Siewert

Né en 1964 à Sydney, Steven Siewert a découvert la photographie à l’université et a débuté sa carrière en couvrant l’actualité pour le Sydney Morning Herald. Ses reportages sur les sous groupes culturels ont fait connaître son travail : « J’ai photographié des événements historiques et des personnalités, mais je suis surtout fasciné par ceux qui vivent en marge de la société. Ils rendent mon métier passionnant et sont un éclat de couleur dans la vie de tous les jours. » Il a été récompensé par de nombreux prix australiens et internationaux.

Happy fifties

 
 
 

Leslie Varenne

Leslie Varenne est journaliste d’investigation indépendante. Elle a collaboré, notamment, à La Tribune de Genève, à Libération, au Nouvel Observateur et est l’auteur, entre autres, de L’Histoire secrète d’EADS (Hugo Doc, 2008). Dernier livre paru : Abobo la guerre. Côte d’Ivoire : terrain de jeu de la France et de l’ONU (Mille et Une Nuits, 2012).

Le Trésor de Kadhafi

 
 
 

David Martin

David Martin a vécu à Tahiti avant de parcourir le Pacifique et l’Asie. Il a été journaliste pour l’Agence de presse du groupe Hersant, pour laquelle il s’est notamment rendu en Afghanistan. Depuis 2013, il est free-lance pour la presse écrite et travaille à des documentaires.

Que s’est-il passé au Mali ?

 
 
 
 

Gérard Chaliand

Gérard Chaliand, spécialiste  des conflits armés, a connu, sur le terrain, une grande partie des guérillas d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine. Conseiller en stratégie militaire, il a enseigné à l’ENA, à l’école de guerre, à Harvard, Berkeley, Cape Town et Singapour. Il est l’auteur de nombreux ouvrages de géopolitique et le coauteur, avec Michel Jan, de Vers un nouvel ordre du monde (Seuil, 2013). Dernier titre paru : La Pointe du couteau. Un apprentissage du monde (lire p. 193).

Sunnites, chiites, les frères ennemis

 
 
 

Mathias Énard

Mathias Énard est écrivain. Né en 1972, il a étudié le persan et l’arabe, qu’il a enseigné, et a longtemps séjourné au Moyen-Orient, notamment à Damas et à Beyrouth. Pensionnaire de la Villa Médicis en 2005, il est l’auteur de plusieurs romans chez Actes Sud, dont Remonter l’Orénoque (adapté au cinéma en 2012 sous le titre À coeur ouvert), Zone (prix Décembre et prix du Livre Inter 2008) et Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants (prix Goncourt des Lycéens 2011). Derniers ouvrages parus : Rue des voleurs et Tout sera oublié.

Retour à la montagne noire

 
 
 

 Sébastien de Courtois 

Sébastien de Courtois est historien et journaliste. Spécialiste des chrétiens d’Orient, il est l’auteur des Derniers Araméens (La Table Ronde). Il vit actuellement à Istanbul. Dans son dernier ouvrage, Éloge du voyage. Sur les traces d’Arthur Rimbaud (Nil, 2013), il raconte le périple du poète en Afrique et en Arabie

Sur les traces de Rimbaud en Afrique de l’Est

 
 
 

Pierre Sérisier

Pierre Sérisier anime le blog Le Monde des Séries sur la plateforme du Monde depuis janvier 2008. Auteur, traducteur, éditeur et directeur de collection, il a consacré vingt ans de son travail au genre « noir ». Il a publié un guide thématique intitulé Sériescopie, paru en novembre 2011 aux éditions Ellipses.

The Wire, les frontières invisibles de Baltimore (Long Cours n°1)

Desperate Housewives, banlieue de rêve (Long Cours n°2)

Londres, lointain et moderne (Long  Cours n°3)

Breaking bad, la fin du mythe américain (Long Cours n°4)

Homeland ou le miroir de l’Islam (Long Cours n°5)

Lire une interview de l’auteur

Emmanuel Lepage

Emmanuel Lepage est un dessinateur bourlingueur, avant tout curieux des autres. Sa notoriété repose – étrange paradoxe – sur ses grands dessins de paysages : La Terre sans mal (Dupuis), Muchacho (Dupuis), Voyage aux îles de la Désolation (Futuropolis). Mais son regard se porte ailleurs, sous la peau de ses personnages, dont il fouille la vie intérieure avec acuité. Dans Un printemps à Tchernobyl (Futuropolis), il écrit : « Dessiner, c’est essayer de rendre visible ce qui ne se voit pas. » Il a reçu le grand prix du festival Quai des bulles de Saint-Malo en 2012.

Terre de glace