Julien Blanc-Gras

né en 1976, est journaliste, écrivain et « voyageur par vocation ». À l’automne 2001, il entreprend sac au dos un périple latino-américain qui durera un an. Il effectue ensuite des reportages pour L’Express, Max ou Canal+ et devient chroniqueur au magazine de voyage A/R. Il est l’auteur de Gringoland, lauréat du festival du Premier roman de Chambéry, de Comment devenir un Dieu vivant et de Touriste (tous parus aux éditions Au Diable Vauvert), sélectionné pour le Grand Prix des Lectrices de Elle. Il a raconté ses récents voyages au Groenland et dans les Emirats dans Briser la glace puis Dans le désert (Paulsen).

Kiribati, un paradis en sursis, Long Cours n°3
Davos, reflet du monde, Long Cours n° 4 
Bienvenue à Nollywood, Long Cours n° 7
Bienvenue au Groenland, Long Cours n° 8

Paul Bowles

écrivain et compositeur américain, est né en 1910 à New York et mort à Tanger en 1999. D’abord compositeur, il collabore avec son ami Aaron Copland et se met à voyager : France, Mexique, Sri Lanka, Sahara. Il s’établit ensuite au Maroc, avec son épouse Jane, et reçoit les écrivains les plus en vue de l’époque, tels que Truman Capote et Tennessee Williams. Parmi ses nombreuses activités artistiques, il adapte Jean-Paul Sartre au théâtre, recueille des contes et traduit des auteurs marocains, qu’il fait découvrir en Occident. Son roman le plus célèbre Un Thé au Sahara (1949), fût adapté au cinéma par Bernardo Bertolucci (1990). On lui doit aussi Après toi le déluge (1952) et La Jungle rouge (1966), ainsi que plusieurs recueils de nouvelles, dont Le Scorpion et Réveillon à Tanger (1987).

Ce qui disparaît et ce qui reste, Long Cours n°6

William Boyd

est né à Accra (Ghana) en 1952. Il enseigne d’abord la littérature à Oxford et publie son premier roman, Un Anglais sous les tropiques, en 1981. Il est l’auteur d’une dizaine de romans et de cinq recueils de nouvelles, parmi lesquels Brazzaville Plage, La Chasse au Lézard, Le Destin de Nathalie X, À livre ouvert et Les Vies multiples d'Amory Clay, tous parus au Seuil. Également scénariste, il a notamment adapté le roman de Mario Vargas Llosa, Tante Julia et le Scribouillard. Membre de la Royal Society of Litterature, il a écrit la suite des aventures de James Bond à la demande des héritiers de Ian Fleming. William Boyd partage sa vie entre Londres et la Dordogne.

Le camp K101, Long Cours n°2

Blaise Cendrars

de son vrai nom Frédéric Sauser-Hall, est né en 1887 à La Chaux-de-Fonds, en Suisse. « Engagé volontaire étranger » dans l’armée française en 1914, il perdit son bras droit dans les combats et fut naturalisé français en 1916. Figure de l’aventurier moderne, il passa
 une partie de sa vie à Bourlinguer - le titre d’un de ses livres, paru en 1948. Poésie, romans, critiques, reportages, mémoires, son œuvre est placée sous le double signe du voyage et de la découverte du monde, mais aussi de la conquête de soi et de l’introspection. Il a notamment écrit Les Pâques à New York (1912), La Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France (1913), Le Panama ou les Aventures de mes sept oncles (1918), L’Or (1925), Moravagine (1926), Une nuit dans la forêt (1929), Vol à voile (1932), L’Homme foudroyé (1945), La Main coupée (1946).Il est mort à Paris en 1961.

Le Bleu du Brésil, Long Cours n° 7

Jerome Charyn

est né dans le Bronx, à New York, en 1937, d’un père polonais et d’une mère biélorusse. Malgré une enfance pauvre, il obtient le Bachelor of Arts de l’université de Columbia et enseigne la littérature, notamment à l’université de Stanford. Romancier prolifique, il a publié une cinquantaine d’ouvrages, parmi lesquels des romans policiers (dont la fameuse tétralogie d’Isaac Sidel), des bandes dessinées, des chroniques, des mémoires et des essais biographiques consacrés à Hemingway et Tarentino. Parmi les romans qui l’on fait connaître en France, Zyeux-Bleus et Marilyn la Dingue (Gallimard). Il est considéré par la critique comme « l’un des écrivains les plus importants de la littérature américaine ». Il a reçu le prix Rosenthal de l’Académie américaine des arts et des lettres.

Lorelei, Long Cours n°4

Jean-Luc Coatalem

écrivain, globe-trotter et grand reporter, est rédacteur en chef à Géo. On lui doit entre autres récits de voyage érudits : Sur les traces de Paul Gauguin (Grasset), prix des Deux-Magots, Nouilles froides à Pyongyang (Grasset) et Mes pas
 vont ailleurs (Stock), récompensé
 par le prix Femina essai et le Prix
 de la langue française. Egalement scénariste, il a signé deux albums chez Casterman avec son complice Jacques de Loustal, Jolie mer de Chine et Rien de neuf à Fort-Bongo, traduits en plusieurs langues. On leur doit aussi le roman graphique Cinquante mille dinars (Reporter).

Baie Fatale, Long Cours n°9

Erri De Luca

est né à Naples en 1950. Ancien ouvrier, devenu acteur et écrivain, il est également poète, scénariste, dramaturge et traducteur. On lui doit plus d’une cinquantaine d’ouvrages parmi lesquels Trois Chevaux, Au nom de la mère, Le jour avant le bonheur (tous parus chez Gallimard). Il a obtenu, en 2002, le prix Femina étranger.

Les odeurs de Naples, Long Cours n°4

Philippe Djian

est né en 1949. Il publie un premier recueil de nouvelles en 1981, 50 contre 1, suivi de Bleu comme l’enfer (adapté en 1985 par Yves Boisset) et Zone érogène (Éditions Bernard Barrault). Le succès viendra avec l’adaptation au cinéma de 37°2 le matin, traduit dans une vingtaine de pays. Suivront notamment Sotos, Assassins, Vers chez les blancs (parus chez Gallimard) et la série Doggy Bag (Julliard). Impardonnable, prix Jean-Freustié, a été adapté en 2011 par André Téchiné. On lui doit également des textes de chansons pour Stephan Eicher (dont Déjeuner en paix). Son roman Oh ! (Gallimard), a obtenu le prix Interallié.

Un écrivain à Shanghai, Long Cours n°5

Arthur Conan Doyle

(1859-1930), né à Édimbourg, a été médecin entre 1882 et 1891 à Portsmouth, au sud de l’Angleterre. En 1880, alors étudiant, il embarque à bord du baleinier arctique Hope. Son goût pour le voyage ne le quittera plus. Il crée les personnages de Sherlock Holmes et du Docteur Watson en 1887 dans la nouvelle Une étude en rouge, qui rencontre le succès et le décide à vivre progressivement de sa plume. Ses romans ont donné ses lettres de noblesse au genre policier. Parmi ses livres les plus célèbres, Le Signe des quatre (1889), Les Aventures de Sherlock Holmes (1892), Le Chien des Baskerville (1902), Le Retour de Sherlock Holmes (1905). Il a aussi écrit des récits de science-fiction et des pièces de théâtre. Il a été anobli après avoir participé à la guerre des Boers (1899-1902), en Afrique du Sud, et a laissé des Mémoires, Ma vie aventureuse (1923).

Chasse au phoque et à la baleine, Long Cours n° 8

Alaa El Aswany

est chroniqueur et écrivain égyptien. Chirurgien-dentiste de formation, il a suivi des études aux Etats-Unis avant d’ouvrir son cabinet au Caire. Phénomène éditorial international avec L’Immeuble Yacoubian, adapté au cinéma, il est également l’auteur de Chicago et de J’aurai voulu être égyptien (tous parus chez Actes Sud). Ecrivain contemporain le plus populaire d’Égypte, ce défenseur de la démocratie est devenu le porte-parole de la révolution égyptienne dans les médias occidentaux. Ses chroniques hebdomadaires sont publiées en arabe dans le journal El Masry El Youm.

Chroniques du Caire, Long Cours n°1

Mathias Énard

est écrivain et traducteur. Né en 1972, il a étudié le persan et l’arabe, qu’il a enseigné, et a souvent séjourné au Moyen-Orient, notamment à Damas et à Beyrouth. Pensionnaire de la Villa Médicis en 2005, il a longtemps vécu à Barcelone avant de s’installer à Berlin. Il est l’auteur de plusieurs romans chez Actes Sud dont Remonter l’Orénoque (adapté au cinéma en 2012 sous le titre À cœur ouvert), Zone (prix Décembre et prix du Livre Inter 2008) et Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants (prix Goncourt des Lycéens 2011). Son roman Boussole a obtenu le prix Goncourt 2015.

Retour à la montagne noire, Long Cours n°5

Caryl Férey

né en 1967, commence à écrire à l’âge de 17 ans et part faire le tour du monde en 1989. Ses longs séjours en Nouvelle-Zélande et en Afrique du sud lui inspirent les romans policiers Haka (Baleine, 1998), Utu Série Noire, 2004, grand prix de littérature policière) puis Zulu (Série Noire, 2008), qui obtient une dizaine de prix dont celui des lectrices de Elle. Traduit en neuf langues il a été adapté au cinéma par le réalisateur Jérôme Salle (Largo Winch), avec Orlando Bloom. Mapuche (2012) a figuré dans la liste des meilleures ventes pendant plusieurs semaines. Derniers ouvrages parus : Condor (Gallimard, 2016) et Pourvu que ça brûle (Albin Michel, 2017).

« Machi », Long Cours n°2
Au Chili dans les coulisses de Condor, Long Cours n°8

Jim Fergus

romancier et chroniqueur, est né en 1950 à Chicago. Il s’installe dans le Colorado en 1980 pour parcourir les grands espaces et vit de sa plume en publiant des articles sur la chasse et la pêche dans la presse américaine (Newsweek, Esquire, Paris Review, etc.) Encouragé par ses amis Jim Harrison et Robert Redford, il publie son premier roman, Mille Femmes blanches, en 2000. Ce best-seller surprise (400 000 exemplaires vendus en France) obtient le prix du meilleur roman étranger. Suivront La Fille sauvage, Marie-Blanche et Espaces Sauvages, tous deux parus au Cherche-Midi. Il vit désormais en Arizona.

Des chiens, des armes, des femmes et du mobilier, Long Cours n°2

Patrice Franceschi

né en 1954 à Toulon, est écrivain, cinéaste, éditeur et aventurier. Il a multiplié les expéditions terrestres, aériennes et maritimes à travers le monde, mené de nombreuses missions humanitaires et s’est engagé dans la résistance afghane combattant l’armée soviétique. Il est aussi capitaine du trois-mâts La Boudeuse, réalisateur de documentaires (France 2, France 5), directeur de la collection Points Aventure (Seuil), membre des écrivains de marine, de la Société de philosophie des sciences et président d’honneur de la Société des explorateurs français. Lauréat de l’Académie française, il est l’auteur de nombreux romans, essais, nouvelles et récits d’aventures parmi lesquels Avant la dernière ligne droite (Arthaud), Première personne du singulier (prix Goncourt de la nouvelle 2015) et Mourir pour Kobané (Editions des Equateurs, 2015). Dernier ouvrage paru : Dernières nouvelles du futur (Grasset, 2018).

Les Amazones du Kurdistan, Long Cours n° 6

Frankétienne

est né en 1936 à Ravine-Sèche. Poète, dramaturge, peintre et enseignant, initiateur du mouvement « spiraliste », il est considéré comme le géant des lettres haïtiennes. On lui doit une quarantaine d’ouvrages, parmi lesquels Déza, premier roman en créole haïtien (Vents d’ailleurs, 2002), Ultravocal (Hoëbeke, 2004) et Mûr à crever (Hoëbeke, 2013). Il a été ministre de la Culture sous la brève présidence de Leslie Manigat en 1988. Il a reçu de nombreuses distinctions internationales, parmi lesquelles le grand prix du livre insulaire d’Ouessant et le prix Prince-Claus (Pays-Bas) pour l’ensemble de son œuvre, et a été nommé artiste de l’Unesco pour la paix en 2010.

Là où tout finira, Long Cours n°7

Olivier Frébourg

né à Dieppe en 1965, est journaliste, écrivain et éditeur. Il a collaboré à Géo, Grands Reportages, Libération et au Figaro Magazine. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages remarqués, parmi lesquels Roger Nimier, trafiquant d’insolence (Le Rocher, prix des Deux- Magots 1990), Port d’attache (Albin Michel, 1998, prix François-Mauriac de l’Académie française), Un homme à la mer (2004), Gaston et Gustave (Mercure de France, prix Décembre 2011) et La Grande Nageuse (prix Jean-Freustié 2014). Après avoir dirigé La Table ronde, il a fondé les Éditions des Équateurs. Navigateur, fils de capitaine au long cours, il est membre des écrivains de marine depuis 2004.

Le club des écrivains de marine, Long Cours n°9

François Garde

ancien élève de l’ENA, a été administrateur des Terres australes et antarctiques françaises de 2000 à 2005 puis secrétaire général du gouvernement de Nouvelle-Calédonie. Auteur de Paul-Émile Victor et la France de l’Antarctique (Éditions Louis Audibert, 2005), il a obtenu en 2012 le prix Goncourt du premier roman et le prix Jean Giono avec Ce qu’il advint du sauvage blanc (Gallimard). Il est également l’auteur, chez le même éditeur, de Pour trois couronnes (2013) et de La Baleine dans tous ses états (2015). Dernier ouvrage paru : Kerguelen (Gallimard, 2018).

Lointaines Kerguelen, Long Cours n° 4

Cédric Gras

est géographe et écrivain. Né en 1982, il a étudié la géographie à Paris puis à Montréal et en Inde. En 2002, il relie les plaines mongoles au plateau tibétain, lors d’un voyage à cheval et à pied. Tombé amoureux de la Sibérie, il a enseigné le français à l’université d’État d’Extrême-Orient de Vladivostok, avant d’y créer une Alliance française. Récompensé en 2004 par une bourse de la vocation, il étudie l’Extrême-Orient sibérien. Doctorant au Centre franco-russe de recherches en Sciences Humaines de Moscou, il a dirigé l’Alliance française de Donetsk, en Ukraine. Il est l’auteur de Vladivostok, neiges et moussons (Phébus), Anthracite et L’hiver aux trousses (Stock).

Adieu aux glaces, Long Cours n°3
Antarctide, les rives de la Pravda, Long Cours n°8

Alexandre Kauffmann

est né en 1975. En 1999, il se rend à Madagascar et rédige Mauvais Numéro (Arléa, prix Alexandre Vialatte 2001), un recueil de nouvelles retraçant le destin brisé de cinq Malgaches. En 2003, il passe plusieurs mois au Mozambique, voyage à l’origine d’un premier roman, Le Faux-fuyant (Arléa). Puis il parcourt l’Asie sur les traces des backpackers. Cette enquête fera l’objet d’un récit de voyage, Travellers (Éditions 
des Équateurs). D’autres ouvrages suivront parmi lesquels J’aimais déjà les étrangères (Grasset, 2009) et Black Museum (Flammarion, 2015). Il vit aujourd’hui à Paris et travaille comme reporter freelance (Géo, Le Monde, Figaro Magazine, Grands Reportages, Air France Magazine). Il se rend fréquemment à Madagascar, au Mozambique et en Tanzanie. Dernier ouvrage paru : Surdose (Goutte d’or, 2018).

Tristes Savanes, Long Cours n° 2
Kalahari, Long Cours n° 9

Douglas Kennedy

né à Manhattan en 1955, s’exile à Dublin et travaille d’abord pour le théâtre. Installé à Londres, il devient ensuite journaliste et publie des récits de voyage. Cul-de-sac (Gallimard, 1997) a été réédité dans une nouvelle traduction sous le titre Piège nuptial (Belfond, 2008). Son deuxième roman, L’Homme qui voulait vivre sa vie (Belfond, 1998) traduit en seize langues, est adapté au cinéma en 2010. D’autres succès suivront, dont La Femme du Ve (2007), Mirage (2015) et La symphonie du hasard (2017), tous chez Belfond. Douglas Kennedy vit désormais entre Londres, Paris, Berlin et les États-Unis.

Une erreur de parcours, Long Cours n°1
La poussière à perte de vue, Long Cours n°8

Maylis de Kerangal

fille de capitaine au long-cours, est née à Toulouse et a grandi au Havre. Elle publie son premier roman, Je marche sous un ciel de traîne, en 2000, suivi par La Vie voyageuse (2003), puis par Ni fleurs ni couronnes (2006) et par Corniche Kennedy
 (2008). Elle crée les éditions du Baron perché, spécialisées dans la jeunesse, en 2004. Son ouvrage Naissance d’un pont remporte à l’unanimité le prix Médicis en 2010.
 En 2012, elle obtient le prix Landerneau pour son roman Tangente vers l’est.
 En 2014, Réparer les vivants, immense succès en librairie, est lauréat du Roman
 des étudiants France Culture-Télérama. La plupart
 de ses romans ont été édités aux éditions Verticales et sont disponibles en Folio. Dernier livre paru : Un monde à portée de main (Verticales, 2018).

Dans le sillage d’un télégramme, Long Cours n°9

Gilles Lapouge

est écrivain et journaliste. Né à Digne en 1923, il passe 
son enfance en Algérie puis étudie l’histoire et la géographie. Après avoir vécu trois ans au Brésil, il devient correspondant en France du quotidien O Estado de São Paulo et collabore entre autres à Combat et au Monde. Pilier 
du festival Étonnants voyageurs de Saint-Malo, il produit également des émissions sur France Culture. On lui doit de nombreux ouvrages, essais et romans, parmi lesquels Équinoxiales (Flammarion, 1977), La Bataille de Wagram (1997, prix des Deux-Magots et prix Louis-Guilloux), Le Bois des amoureux (2006, sélectionné pour le Renaudot), La Légende de la géographie (Albin Michel), Dictionnaire amoureux du Brésil (Plon), Atlas des paradis perdus (Arthaud, 2017). Gilles Lapouge a reçu, en 1990, le prestigieux prix Pierre Ier de Monaco pour l’ensemble de son œuvre et en 2014 le Prix Goncourt des animaux, le prix France Télévision et le Grand prix de littérature Paul Morand de l’Académie française.

Les Nouveaux titans, Long Cours n°3

Loustal

peintre et grand amateur de voyages, est illustrateur pour l’édition et la presse ( The New Yorker, Senso, etc.). Il publie régulièrement ses carnets de dessins (Seuil, La Table ronde...) et collabore avec de nombreux écrivains dont il adapte les œuvres ou qui écrivent autour de ses créations (Jerôme Charyn pour Les Frères Adamov et White Sonya, Dennis Lehane pour Coronado et Tonino Benacquista pour Les Amours insolentes). Il a signé plusieurs albums avec Jean-Claude Götting (Pigalle 62.27 et Black Dog) et Philippe Paringaux (Barney et la note bleue, Cœurs de sable, Kid Congo et Le Sang des voyous).

Baie Fatale, Long Cours n°9

Jay McInerney

est né en 1955 dans le Connecticut. Son premier roman, Journal d’un oiseau de nuit (seuil, 1984), a connu un succès mondial et fut adapté au cinéma en 1988 sous le titre Les Feux de la nuit. Il est également l’auteur de Trente Ans et des poussières (Points, 1995), La Belle Vie (Éditions de l’Olivier, 2007), Bacchus et moi (La Martinière, 2013) et Les Jours enfuis (Éditions de l’Olivier, 2017). Il écrit régulièrement des chroniques œnologiques pour des journaux américains dont The Wall Street Journal.

Voyages avec Lora, Long Cours n°7

Estelle Nollet

est écrivain et voyageuse. Née en 1977 à Bangui (République centrafricaine) de parents baroudeurs, elle a été tour à tour conceptrice-rédactrice dans la publicité et monitrice de plongée dans plusieurs pays. Lauréate du programme Mission Stendhal, de l’Atelier des ailleurs et de plusieurs prix littéraires,
 elle vient de publier son quatrième roman, Community (Albin Michel), dans lequel les destins de l’homme et de la nature sont étroitement liés.

Le monde du silence… et du plastique, Long Cours n°9

Leonardo Padura Fuentes

né à Cuba en 1955, est écrivain et scénariste. Ses romans policiers (tous traduits en France chez Métailié) mettent en scène le lieutenant Mario Conde. On lui doit, notamment, Le Palmier et l’Étoile, Adios Hemingway, Les Brumes du passé et L’homme qui aimait les chiens. Il a obtenu le prix Roger-Caillois en 2011et le prestigieux prix espagnol Princesse des Asturies 2015. En 2016, ses romans du cycle Les Quatre saisons ont été adaptés en série télévisée, diffusée sur le réseau Netflix sous le nom Quatre saisons à La Havane.

La maudite circonstance de l’eau de toutes parts, Long Cours n°5

Jean-Claude Perrier

est écrivain, journaliste à Livres Hebdo et au Magazine littéraire, auparavant au Figaro et à L’Obs. Conseiller de la rédaction de Long Cours, il est membre du prix Senghor et chevalier des Arts et des Lettres. Il dirige la collection Domaine indien au Cherche Midi et a réédité l’œuvre de Pierre Loti chez Arthaud. Auteur d’une vingtaine d’ouvrages, il a reçu le prix Louis-Barthou de l’Académie française et a été nominé au prix Renaudot pour son essai André Malraux et la reine de Saba (Éditions du Cerf, 2016). Dernier ouvrage paru : La Nostalgie des pays perdus (Éditions du Cerf, 2018).

Pierre Loti en Inde, Long Cours n° 6
André Gide au pays des Soviets, Long Cours n°7
Chatwin en Patagonie, Long Cours n° 8
Malraux en Indochine, Long Cours n° 9

Jean-Christophe Rufin

médecin de formation, pionnier de l’humanitaire, fut ambassadeur de France à Dakar et en Gambie de 2007 à 2010. Il est l’auteur, entre autres, de L’Abyssin (Goncourt du premier roman) et de Rouge Brésil (prix Goncourt 2001). Il a écrit des essais, un recueil
 de nouvelles et une quinzaine de romans dont Les Causes perdues (prix Interallié 1999), La Salamandre, Le Parfum d’Adam, Katiba, Immortelle randonnée (prix Nomad’s), Le Grand Cœur et Le Collier Rouge (prix Maurice Genevoix), récemment adapté au cinéma. Élu à l’Académie française en 2008, il en est le cadet. Denier ouvrage paru : Le Suspendu de Conakry (Flammarion, 2018).

Sur les chemins de Compostelle, Long Cours n°3
Dans les montagnes du sultanat d’Oman, Long Cours n°9

Paolo Rumiz

journaliste et écrivain voyageur, est né à Trieste en 1947. Il a couvert la
 guerre des Balkans dans les années 90 pour La Repubblica. Ses récits de voyage ont obtenu entre autres les prix Hemingway et Nicolas-Bouvier. Parmi ses ouvrages : Aux frontières de l’Europe (2011), L’Ombre d’Hannibal (2012) et Pô, le roman d’un fleuve (2014), tous aux éditions Hoëbeke. En 2017, il publiait La légende des montagnes qui naviguent, aux éditions Arthaud.

La plaine sauvage qui brûle, Long Cours n°9

Roberto Saviano

né en 1979 à Naples, est un écrivain et journaliste italien spécialiste du crime organisé. Licencié en philosophie, il a collaboré à L’Espresso et La Repubblica. Traduit dans 53 pays, son livre Gomorra (Gallimard, 2007) s’est vendu à plus de six millions d’exemplaires et a été adapté au cinéma en 2008. Menacé de mort par la Camorra, Roberto Saviano vit sous protection policière depuis 2006. Il a reçu de nombreux prix internationaux, dont le prix PEN/Pinter International Writer of Courage Award, en 2011. Ses articles sont régulièrement publiés par Times, The Washington Post, The New York Times, Der Spiegel et El País. Le Combat continue est paru chez Robert Lafont en 2012.

Quand la crise financière profite à la mafia, Long Cours n°2

Tristan Savin

né en 1965, est chroniqueur littéraire, écrivain et directeur de Long Cours. Longtemps grand reporter, il a collaboré à Géo, L’Express, Play Boy, Asia Magazine et Jeune Afrique. Le recueil de ses chroniques voyageuses pour le mensuel Lire, Esprit des lieux, est paru à La Table Ronde en 2012, préfacé par Sylvain Tesson. On lui doit des dictionnaires (Seuil, Omnibus) et des anthologies sur l’Abyssinie et la Polynésie (Mercure de France). Il a également participé au collectif L’Aventure pour quoi faire ? (Seuil), cosigné avec Pierre de Vallombreuse le livre de photographies Souveraines et commis Les Trous du Cul du Monde, recueil de ses récits de voyages (Arthaud, 2016).

Kim et le « grand jeu », Long Cours n° 2
Le continent invisible, Long Cours n° 4
L’or vert des Kanaks Long Cours n° 7

Luis Sepúlveda

est né au Chili en 1949. Il fut emprisonné sous le régime de Pinochet pendant plus de deux ans et libéré grâce à Amnesty International. Après avoir sillonné l’Amérique latine, il s’installa à Hambourg. Révélé en 1992 par son roman Le Vieux qui lisait des romans d’amour, traduit en trente-cinq langues, il est désormais l’un des écrivains sud-américains les plus lus dans le monde. On lui doit une vingtaine d’ouvrages, tous parus aux éditions Métailié, parmi lesquels Les Roses d’Atacama (2001), Dernières nouvelles du Sud (avec Daniel Morzinski, 2012) et L’Ouzbek muet et autres histoires clandestines (2015).

Chili, pays de ma mémoire, Long Cours n°3

Robert Louis Stevenson

né en 1850 à Edimbourg, est mondialement célèbre pour ses chefs d’oeuvre L’Ile au Trésor et L’étrange cas du Docteur Jekyll et de Mr Hyde. Souvent malade à cause du climat humide, il a passé son enfance à écouter les histoires que lui lisait la fidèle Cummy. Une source d’inspiration jointe à ses nombreux voyages qui l’ont conduit aux Etats-Unis, dans les Cévennes (à dos d’âne) et jusqu’aux îles Samoa où il est mort en 1894, avec les honneurs des Samoans qui l’avaient adopté.

Le retour de « L’île au trésor », Long Cours n°9

Sylvain Tesson

est géographe, alpiniste, chroniqueur, auteur de documentaires et écrivain. Il est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages, dont L’Axe du loup (Lafont) et Petit traité sur l’immensité du monde (Éditions des Équateurs). En 2009, il obtient le prix Goncourt de la nouvelle pour Une vie à coucher dehors (Gallimard). En 2011, Dans les forêts de Sibérie est récompensé par le Prix Médicis essai et sera adapté au cinéma en 2016. Suivront d’autres ouvrages à succès parmi lesquels Berezina (prix des Hussards), Sur les chemins noirs et Un été avec Homère (Les Équateurs).

La quadrature du cercle, Long Cours n°1
Souvenirs rajpoutes, Long Cours n°2
Adieu aux glaces, Long Cours n°3
Le grand froid Yakoute, Long Cours n°8